dragon

Le Dragon d’eau

Le dragon d’eau existe dans l’imaginaire chinois depuis des millénaires, il représente le symbole de la chance et de la protection. En occident, le dragon crache le feu synonyme de destruction, alors que le dragon chinois crache de l’eau, source de fécondation. Il est l’élément clé dans le cycle des saisons et rythme la vie agricole.
Le peuple le vénérait autrefois, il le priait pour implorer la pluie et favoriser ainsi de bonnes récoltes. Le culte le plus connu et qui perdure encore aujourd’hui est celui de la danse du dragon à la fin du nouvel an; en faisant beaucoup de bruits avec les pétards, la musique avec les gongs, ils réveillaient ainsi le dragon de son long sommeil d’hiver.
Le dragon d’eau se manifeste différemment selon les saisons. En hiver, il se tapi au fond des rivières pour s’emplir d’eau. Au printemps, il vole vers le ciel, atteint son sommet en été et va répandre l’eau accumulée sous forme de pluie bienfaisante. En automne, il amorce sa descente et va à nouveau sommeiller dans l’eau en hiver.

Les empereurs de la dynastie Han (de 206 avant notre ère à 219) se sont accaparés de la représentation du dragon, il est ainsi devenu l’emblème de l’empereur et symbole du pouvoir impérial.
Il est aussi annonciateur de grandes nouvelles. Selon la légende, l’apparition d’un dragon dans le ciel serait de très bons augures, il annoncerait la naissance d’un grand homme, ainsi celle de Confucius serait marquée par cet évènement.